Blonde | Bande-annonce officielle VOSTFR | Netflix France



Découvrez une figure à la fois connue et méconnue. Ce film audacieux et imaginatif du réalisateur Andrew Dominik réinvente la vie complexe de l’icône hollywoodienne Marilyn Monroe. Ana de Armas incarne la star aux côtés d’Adrien Brody, Bobby Cannavale, Xavier Samuel et Julianne Nicholson dans ce long-métrage inspiré du roman éponyme de Joyce Carol Oates. BLONDE, disponible le 28 septembre, seulement sur Netflix.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Netflix France ! : http://bit.ly/NetflixFr_Abonner

SUIVEZ-NOUS SUR NOS AUTRES RÉSEAUX SOCIAUX :

Facebook : https://bit.ly/2HcfVaJ
Twitter : https://bit.ly/385OYRx
Instagram : https://bit.ly/31tanlo

Blonde | Bande-annonce officielle VOSTFR | Netflix France
https://youtube.com/NetflixFrance

source

35 Comments

  1. Bien sur une adaptation d'un livre mais ce livre et ce film se veulent tout de même nous conter la vie de Marylin Monroe. Belle pirouette de l'intitulé Blonde pour ne pas avoir de souci. Blonde un film un peu trop psycho/drama à mon goût mais la vision d'un entourage de vampires est intéressant ainsi que les conséquences de ses multiples fausses couches et son avortement peuvent expliquer une certaine tristesse mais il ne faut pas oublier qu'elle était reconnue par ses proches comme une personne qui aimait faire la fête. Plutôt active, elle a du fournir beaucoup beaucoup de travail – 30 films à 36 ans (rôles, représentations, danse, chant, …) et consciente du bad deal, elle tentera de s'émanciper en créant sa propre maison de production les Marilyn Monroe Productions en 1956 avec Milton Greene (MMP produira Bus stop). Son séjour en hôpital psychiatrique est évincé du scénario peut être déjà un peu lourd mais elle a été hospitalisée contre son gré en psychiatrie et a fait appel à Di Maggio et à un avocat pour en sortir. Il me semble qu'il existe une belle lettre dans son livre Fragments à ce sujet. C'était une femme qui luttait sur tous les fronts loin de l'image passive d'une beauté naïve qui offre son cul pour des rôles. Elle était militante si l'on peut dire en aidant la carrière d'Ella Fitzgerald. Idem Avec Miller qui avait le « Comité parlementaire sur les activités antiaméricaines » aux fesses dont elle relancera la carrière. La fin mélo/drama du film est également décevante car la situation était tout autre à la fin de sa vie – elle venait d'acheter une maison, s'intéressait au jardinage, avait tout un tas de projets (dont remariage avec DiMaggio quand même) et surtout venait de gagner son procès avec les studios qui l'avaient licenciée et lui demandaient des dommages et intérêts pour ses absences sur le tournage de Something’s Got to Give. Point non négligeable, Studios qui étaient déjà bien endettés avec le tournage de Cléopâtre. Dean Martin son fervent partenaire refusera de travailler avec une autre actrice, donc l'imposera et elle fera jouer certaines vieilles connaissances influentes dans le milieu du cinéma pour avoir gain de cause et pas la famille Kennedy. Fine stratège, les derniers photographes l'aideront à maintenir sa popularité pendant le bras de fer avec les studios. Augmentation de son cachet et réécriture du scénario à son goût seront les deux choses qu'elle imposera rendant son suicide peu crédible. Alors avant d'être une pauvre victime naïve ce fut une bien belle guerrière talentueuse. Ne l'oublions pas après la lecture du livre ou le visionnage du film…

  2. malgré deux-trois scènes que le réalisateur aurait pu éviter (aucun intérêt)…..ce film m'a époustouflé, tant pas l'ambiance cinématographique que par la musique. Je reste scotché par ces moments virevoltants (4/3 16/9 noir blanc couleur…). Réel ou fiction : toujours est-il que la souffrance de Norman Jane, de son plus jeune âge jusqu'à sa mort reste authentique….ce film touche.

  3. Film tout juste visionné. Talentueux et audacieux dans la forme qui fait penser à l'univers de David Lynch. Même s'il ne s'agit pas d'un biopic, dommage de nous montrer encore Marilyn comme un être fragile et une victime qui subit la vie. Vision très (trop) noire. Parti pris du réalisateur respectable mais assez déprimant. Approche superficielle et parcellaire du personnage qui aurait méritée plus de nuances. Ce film ne rend pas justice à Marilyn qui en fait juste une martyre. Elle a voulu être actrice, elle était ambitieuse, travailleuse et elle avait conscience de son pouvoir de séduction. Elle aimait lire, elle était cérébrale, elle savait chanter, elle aimait les hommes sans complexe. En résumé, c'était une femme libre, en avance sur son temps, qui voulait suivre ses envies. Et c'est ce qui dérangeait l'Amérique puritaine des années 50. Et c'est ce qui dérange encore et toujours en 2022. Marilyn n'a jamais été aussi actuelle et moderne. Et ce n'est pas un hasard si on parle toujours de cette femme, 60 ans après sa disparition.

  4. Retirez le de la plateforme. Ce film rabaisse Marilyn Monroe plutôt qu'autre chose. Et aussi JFK

  5. Un film juste horrible à voir. Je ne comprend même pas comment on a pu réaliser une œuvre aussi tragique et violente sur elle

  6. Dégradant… Aucun intérêt ! Pour notre Belle Marylin, je garde l’image d’une belle femme avec un grand ❤

  7. L'actrice joue admirablement bien, mais le film en lui-même est une succession de clichés, de scènes inventées, de personnages qui n'ont jamais existé dans la vie de la star. En fait, le réalisateur est parti de photos de ses robes pour broder des scènes autour, décousues, mensongères, et assez creuses au final. Mettre du nu et de la provoc partout ne fait pas tout.

  8. Je suis dubitatif … en regardant actuellement le film voilà pourquoi je me suis permise d'aller voir les critiques .

  9. Alors je ne comprends pas ce casting; Armas ne ressemble pas du tout à Monroe, elle a une dureté dans le visage que n'avait pas Marilyn. Ensuite ces 10 premières minutes pendant lesquelles on se débarrasse du calvaire sidérant traversé par Marilyn enfant sont d'autant plus agaçantes que l'actrice choisit pour ce rôle ressemble encore moins à Norma Jean enfant. Pour rappel; Inscrite pour la rentrée de septembre 1935 à Hollygrove, un orphelinat de Los Angeles comptant 3, 500 enfants, 26 par dortoir, cette petite fille de neuf ans y séjournera pendant deux ans. Parce que la loi stipulait qu'un enfant placé en institut autorisait son adoption, la tante de Norma Jean Baker la fit accueillir dans 9 maisons différentes jusqu'en 1937. Sa tante Grace la récupéra jusqu'en 38 avant de l'envoyer à nouveau en famille d'accueil. Voilà pourquoi elle a été une adulte brisée et incapable de faire des plans sur le long terme. C'est dommage qu'avec tout ce qu'on sait sur elle et tout ce qu'elle nous a laissé on se conduise encore et toujours comme de vulgaires et fantasques voyeurs.

  10. Ils vont nous faire chialer sur MM en montrant qu'elle fut le jouet inconscient de gros mâles blancs cisgenres, hétérosexuels et pervers bien evidemment. Pauvre choux c'est vrai qu'elle est à plaindre ! Tellement risibles les films Netflix que ça ne peut berner que les naïfs incultes.

  11. Marylin Monroe été une grande artiste peut importe l’opinion que peuvent avoir sur son sex appeal pousser à outrance le public c’est toujours mis en tête que marylin avais des mœurs légère alors qu’elle été tout le contraire elle aimer les hommes cultiver et ne sortir pas avec d’homme plus jeune que la cinquantaine d’après les dire de Shelley winters une de ses amis et grande actrice americaine c’était une femme très intelligente elle n’était pas avec Arthur Miller pour rien …je pense que ce film fictif vas ce faire beaucoup de pub sur son nom et biensur d’argent…je ne porte pas de jugement n’ayant pas le film j’espère juste que ce ne sauras pas pousser à outrance je rappel qu’il ya des scene sexuelle extrêmement pousser d’après ana de armas donc a voir

  12. None can look like Marilyn Monroe, she had a particular magnetism, she was an unrepeatable alchemy. Marilyn was an incredible woman and when I learned how she helped Fitzgerald, and how she performed for the troops, my esteem for her climbed to the maximum. But I will watch this film (which is not the real biography of Marilyn) because Ana worked hard to get closer to the figure of Monroe

  13. je viens de voir deux actrice qui joue Marilyne Monroe ?

    Bizarre sa lol Anna de Armas et également Jessica Chastain ?

  14. Tellement hâte de le voir ! Ana de armas va nous étonner dans ce rôle même si c’est une tragédie pour Norma… car au final elle méritait une vie sans qu’on l’utilise.

  15. Fiction ou réalité ce qui revient toujours c'est la névrose et la manipulation, il existe je pense une souffrance réelle dans sa vie.

  16. Quelle idée d’obliger l’actrice à camoufler son fort accent. C’est déjà difficile d’imiter la voix si particulière de Monroe. Du coup le résultat est catastrophique. Au lieu de s’habituer à la voix d’Ana de Armas, chaque scène est ratée tellement elle souligne les efforts de cette dernière dans l’imitation. Caricatural

  17. LIsez le livre de Joyce Carol Oates dont s'est inspiré cette série… ne pas oublier que son roman n'est pas une biographie mais une biofiction !

  18. Encore un énième film sur Marylin Monroe,( le filon est inépuisable), avec comme toujours des actrices interchangeables pour jouer son rôle (une perruque blonde, un maquillage très appuyé et hop on ressemble à Marylin) ! Elle était unique avec une aura incroyable, et une beauté inimitable, pas une (très) pâle imitation avec une perruque de carnaval.

  19. Et son viol, cette tournante dans les Hamptons, organisée par Sinatra quelques jour avant qu elle mette fin à ses jours.. Le film en parle ?

  20. These terorists from downing street Sea Cliff, They need to be sent in police to explain if they did teract MC Estonia in 1994 and Tsunami in 2004 in Tailand with they mafia for stealing copy of my body and other royals to make movies for money….

Comments are closed.